Google+

Rechercher dans ce blog

Devenez apiculteur amateur produisez votre propre miel

RENSEIGNEZ-VOUS / INSCRIVEZ-VOUS

Cours de fin février à fin juin, les samedi de 14 heure à 16 heure 30.
Lieu dit : soit la mine Cap Garonne, route du Bau Rouge, Le Pradet ou le bois de courbebaisse près de l'église.
La cotisation est de 120 € d'inscription pour 2018. l'adhésion est valable du 1er Janvier au 31 décembre.

pour nos adhérents : anciens et amis la cotisation reste à 50 €

Inscription pour la session 2018 courant janvier 2018


Rucher Pédagogique du Pradet ouvert aux écoles

Le Rucher Pédagogique du Pradet est situé dans le bois de Courbebaisse, centre ville à droite de l'église: 80 rue Jospeh Lantrua. Réservé aux groupes scolaires.

Nous recevons les enfants du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, cout de la visite 5,50€ par enfant, plus 1€50 avec atelier bougie, gratuit pour les accompagnateurs.

Ouverture courant Mars, 2018
Prenez rendez-vous dès janvier

Port 07 83 01 81 73 Jean-Pierre
ou 06 49 37 74 99 Guillaume
rucherpedagogiquepradet@sfr.fr


mardi 13 octobre 2009

Une araignée qui aime le vert


Elle serait l’exception qui confirme la règle: une araignée sud-américaine a un régime alimentaire presque uniquement végétarien. Son péché mignon: l’acacia, qu’elle vole aux fourmis !

L'araignée herbivore défendant son nid face à une fourmi vivant dans un acacia. (R. L. Curry)

Manger des fruits et des légumes est un message nutritionnel qui n’est pas arrivé jusqu’aux 40.000 araignées connues, prédateurs d’invertébrés. Sauf une? Malgré son nom, qui rappelle justement un grand animal carnivore, l’araignée sud-américaine Bagheera kiplingi se distingue par son goût très prononcé pour la verdure. L’espèce observée au Mexique est presque totalement herbivore, expliquent des chercheurs dans la revue Current Biology.

Cette découverte est d’autant plus étonnante que l’araignée en question se nourrit sur des acacias qui vivent en association avec des fourmis. C’est l’un des cas de mutualisme les plus étudiés en biologie : certaines espèces de fourmis habitent les acacias, trouvant refuge dans les épines enflées et partiellement creuses, et défendent la plante contre les herbivores. En échange, elles se nourrissent du nectar de la plante (riche en sucres) et de petites nodosités situées à la base des feuilles, les corps beltiens, riches en protéines et en lipides.

L’araignée Bagheera kiplingi profite de cette situation pour se nourrir elle aussi des corps betliens, ont observé Christopher Meehan (Villanova University, E-U) et ses collègues. Les observations de terrain, conjuguées à des analyses isotopiques, montrent que les protéines de l’acacia constituent plus de 90% du régime alimentaire de l’araignée mexicaine. Des observations similaires ont été réalisées au Costa Rica.

C’est la première fois que l’on observe une araignée «chassant» une nourriture végétale, soulignent les chercheurs. Pour manger les corps beltiens, Bagheera kiplingi doit tromper la surveillance des fourmis. Son agilité est l’atout principal de la végétarienne, qui appartient à la famille des araignées saltiques ou salticides, autrement dit sauteuses.

Jusqu’à présent, la consommation de pollens ou de nectar observée chez des araignées a toujours été secondaire voire anecdotique. La capacité de cette araignée à manger une nourriture végétale aussi ‘solide’ est totalement atypique, soulignent encore les chercheurs.

NOUVELOBS.COM | 12.10.2009 | 18:18